La culture locavore se répand en Côte d’Or

La culture locavore se répand en Côte d’Or

Céline Sobole et Jérôme Bruet, ont confirmé, jeudi dernier, lors de l’inauguration de leur atelier de fabrication de pains et viennoiseries situé à Sacquenay en cote d’or, leur volonté de concentrer leur production sur des produits Locavores.

Qui aurait pu dire qu’il existait dans ce petit village, un jeune couple, moderne, motivé, ambitieux, prêt à relever le défi d’imposer « le Locavore » comme une évidence de vie et non comme une idéologie rattachée aux années 70 ? Le terme locavore est apparu en 2005, lors de la journée mondiale de l’environnement. Depuis quelques années, le mouvement prend de l’ampleur et tend à dépasser le fort attrait du bio en encourageant le consommateur à acheter des produits frais, de saison et locaux. Si ce régime alimentaire séduit avant tout, c’est qu’il va au delà de l’idéologie bio : traçabilité assurée, saisonnalité respectée, soutien à l’agriculture de proximité et donc à l’économie de la région, limitation des transports et donc des émissions de CO2, qualité des produits, prix juste, emballage contrôlé. C’est avant tout un respect du monde qui nous entoure !

Céline Sobole, Chef de projet chez SEB  et Jérôme Bruet, Boulanger de métier depuis plus de 20 ans dans le Nord de la France, ont cherché pendant plus d’un an, l’outil idéal pour s’installer. C’est en 2011, que le hasard de la vie les met sur le chemin du fournil « Les Champs du Destin ». Né il y a 8 ans de l’alliance de deux hommes fervents défenseurs des produits du terroir, les pains issus de ce fournil étaient déjà reconnus pour leur qualité gustative et biologique. Le réseau de commercialisation sur les marchés de la région mis en place par l’ancien boulanger,  Arnaud Marin, donnait un atout supplémentaire à cette entreprise. Très vite l’acquisition de ce fournil fût une évidence pour le couple.

Animés par la même passion, Céline et Jérôme, sont des jeunes gens travailleurs. Il leur aura fallu un 1 an à eux deux (Céline à la gestion, communication et marketing et Jérôme à la production et création de recettes), pour mettre en place le projet, trouver des fonds, convaincre les banques, séduire la clientèle, préserver les fournisseurs et réaliser les modifications nécessaires à l’implantation de leur idéologie. Ils ont renforcé leur partenariat avec leurs principaux fournisseurs, il a fallu expliquer « Le locavore », convaincre, séduire, … imposer une charte graphique moderne et dynamique loin de l’identité « Bio » et investir dans un nouvel espace de fabrication de viennoiserie. Soutenue aujourd’hui par le dispositif Alizée, mis en place par le Chambre de Commerce de d’Industrie de Côte d’or, cette petite entreprise de Sacquenay s’efforce d’améliorer sa gestion afin d’assurer  sa pérennité et son développement ; elle emploie déjà 4  personnes et espère embaucher très vite une 5ème  personne.

Les nouveaux aménagements créés reflètent avec brio l’image de ce jeune couple moderne et traditionnel. Conçu entièrement avec des matériaux nobles, ce nouvel espace se pare d’une fresque de l’artiste moderne Véronique Barillot. Chaque objet semble posé là comme une évidence.  La centaine de personne présente lors de l’inauguration de ce fournil, a salué le défi relevé par le couple qui a décidé d’engager la revitalisation de ce lieu d’exception. Le pari de Céline et Jérôme d’imposer le Locavore dans une image moderne, de qualité et de dynamisme semble être réussi.

Aujourd’hui, les Champs du Destin, proposent sur les marchés de la région, des pains et des viennoiseries 99% Locavore. Le point manquant s’explique par la présence dans les recettes d’un ingrédient  non local mais français : le sel. Indispensable à la fabrication du pain, Le sel est bio mais pas local pour la simple raison qu’il n’existe plus de salines dans la région Bourgogne Franche Comté.

Dispositif Alize Par la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Dijon : Ce sont 18 grandes entreprises du Grand Bassin Dijonnais qui mettent gratuitement leurs compétences à disposition de PME ayant des projets de développement qui visent le maintien ou la création d’emplois.

2014-11-16T04:57:23+00:00